Des études antérieures sur la trisomie 21 notamment ont montré que toute variation de la dose de la kinase DYRK1A modifie les systèmes GABAergiques et glutamatergiques impliqués dans l’expression de cette maladie, mais les mécanismes impliqués restent à élucider.

Le projet DIRK-DOWN propose ainsi de comprendre le rôle et les fonctions de la kinase DYRK1A, verrou essentiel à lever pour développer un candidat-médicament inhibiteur de celle-ci en vue de traiter la trisomie 21, puis de tester des inhibiteurs de DYRK1A de la classe des leucettines (alcaloïdes issus d'une éponge marine), déjà synthétisés chimiquement par la société Manros Thérapeutics.

Le projet DYRK-DOWN vise à ouvrir la voie au traitement des personnes atteintes de cette maladie à un stade précoce et avancé, en identifiant des cibles moléculaires et en fournissant des outils pharmacologiques d’origine marine préventifs et curatifs potentiels contre cette maladie développementale.

Partenaires
Centres de recherche
  • - Centre Européen de Recherche en Biologie et en Médecine (CERBM), Institut de Génétique de Biologie Moléculaire et Cellulaire (IGBMC), Illkirch  [Porteur de projet]
  • - Centre Européen de Recherche en Biologie et en Médecine (CERBM), Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (UM 41 - UMR 7104 - UMR_S 1258) IGBMC Illkirch
  • - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) Bordeaux
  • - ManRos Therapeutics / R&D, Roscoff
  • - Université Denis Diderot - Paris 7 Unité de biologie fonctionnelle et adaptative (BFA), Paris
Financeur
- Agence Nationale de la Recherche
Labellisation
19/10/2018
Budget global
1 922 K€
Fiche PDF