L’implantation des structures offshore pour le développement des EMR sur le plateau continental, et particulièrement sur le littoral français, constitue souvent de véritables défis d’ingénierie, nécessitant une très bonne connaissance de la géologie des fonds marins.

Le projet GEOSISMEM a pour objectif de développer une nouvelle méthodologie destinée à la reconnaissance des sols. La combinaison de différentes techniques de reconnaissance géophysique, basées sur la sismique réflexion multi trace Très Haute Résolution (THR) et l’électromagnétisme, associées aux données issues de sondages géotechniques, vise à optimiser l’ingénierie des projets, pour les lots ancrages, fondations et installation des câbles, en permettant de quantifier les propriétés physiques et mécaniques du milieu géologique.

En phase amont, le projet vise à améliorer la revue de risque géologique et à optimiser le nombre et le placement des sondages géotechniques, en proposant une approche innovante de corrélation inter-puits à partir des données géophysiques.

Partenaires
Entreprises
  • - France Energies Marines, Brest  [Porteur de projet]
  • - Bureau Véritas, Paris
  • - EDF EN, Paris
  • - ENGIE
  • - EOLFI
  • - MAPPEM Géophysics, Brest
  • - Naval Energies, Paris
Centres de recherche
  • - Ifremer, Brest
  • - Université de Bretagne Occidentale, Brest
Financeur
- Agence Nationale de la Recherche (France Energies Marines)
Labellisation
15/12/2017
Budget global
638 k€
Fiche PDF