Selon les données recensées dans le cadre du projet européen Biotecmar, piloté par l'Université de Bretagne Occidentale (2009-2012), la pêche débarquée en Bretagne représente environ 100 000 tonnes/an, dont 50 % seulement est directement consommée comme aliment. Le reste fait l'objet d'une valorisation de masse en farines, huiles, hachis congelés. Si le projet de règlement européen sur l'obligation de débarquement de l'ensemble des captures est adopté, la ressource potentielle se verra considérablement augmentée.

Une partie de ces coproduits peut trouver des débouchés à très forte valeur ajoutée en alimentation humaine, cosmétique ou santé.

Pour ce faire, le projet PESK&Co propose de développer de nouveaux outils analytiques et fonctionnels permettant l'extraction et la purification à échelle industrielle de nouveaux ingrédients pour des applications biomédicales, la nutrition-santé humaine et animale et l'hygiène de vie.

Pour garantir une qualité optimale de co-produits, les partenaires travailleront en amont des sources de collecte et sur toutes les phases de process industriels.

Le projet s'attaquera également à une source de co-produits spécifiques, les salmonidés, présentant des verrous plus importants que sur les autres espèces (notamment caractère oxydant dû à leur teneur en matière grasse). 

Partenaires
Entreprises
  • - Merinvest (Meralliance), Quimper  [Porteur de projet]
  • - Socofag Négoce, Rennes
  • - SPF Diana, Elven
  • - Yslab, Quimper
Centre de recherche
  • - LEMAR-IUEM-UBO, Laboratoire des sciences de l'Environnement MARin, UMR 6539, Brest
Autres partenaires
  • - AB Active, Liffré
  • - IDMER, Lorient
Financeurs
- Bpifrance
- Conseil régional de Bretagne
- Conseil départemental du Finistère
- Quimper Communauté
Labellisation
14/09/2012
Budget global
1 890 K€
Fiche PDF