Projet Abouti Projet abouti

FOREVER propose d’inventorier les derniers bancs d’huîtres plates présents en Bretagne, d’analyser leur état de santé écologique et de proposer des mesures de conservation et de restauration écologique en faisant appel à des techniques innovantes d’ingénierie écologique issues de l’économie circulaire.

L’huître plate, Ostrea edulis, est l’huître native des côtes européennes. Espèce autrefois dominante dans la plupart des écosystèmes côtiers, elle ne subsiste plus que dans quelques milieux restreints, notamment en Bretagne. Dans ces sites, les professionnels pratiquent le captage de naissains et assurent ainsi une production française d’huitres plates de l’ordre de 2 000 t/an. Résolument ancré dans un objectif de développement durable, ce projet vise à pérenniser la production de l’huître plate, espèce emblématique et patrimoniale des côtes bretonnes bien qu’en danger, tout en conservant la biodiversité côtière.

Retombées et perspectives

Au bout des trois ans, le projet a permis d’effectuer un inventaire régional des populations résiduelles et des principaux bancs bretons (rade de Brest et baie de Quiberon) associé à une évaluation approfondie de leur état de santé et de leur diversité génétique. Ces études ont permis aussi une meilleure compréhension de l'écologie de cette espèce native menacée (dynamique de vie d’un banc, parasites, environnement, comportement des larves…). Ces résultats ont contribué à proposer des mesures de gestion, de conservation et de restauration de ces bancs en concertation avec la profession et les gestionnaires, comme par exemple le développement de supports de fixation particuliers à base de béton calcaire (ex : coproduits coquilliers) spécialement adaptés à la restauration des bancs d’huîtres plates.

Une suite au projet est à l’étude pour proposer un support deuxième génération afin d’accélérer la réimplantation de l’espèce et le développement de ses services écosystémiques.

Quelques chiffres :

  • Conception et fabrication de 9 supports pilotes permettant l'initiation de la recolonisation par l'espèce
  • Une thèse, deux post doc et 12 articles et rapports scientifiques
  • Plus de 150 bulletins de suivis de la reproduction d'Ostrea edulis auprès des professionnels de la baie de Quiberon et de la rade de Brest
  • Un poster scientifique, 8 présentations à des colloques ou des conférences et de nombreuses communications et retombées dans la presse

Le rapport final est disponible en ligne : https://archimer.ifremer.fr/doc/00683/79506/

Partenaires
Entreprises
  • - Comité Régional Conchylicole de Bretagne Sud, Auray  [Porteur de projet]
  • - Comité Régional Conchylicole de Bretagne Nord, Morlaix
Centres de recherche
  • - École Supérieure d'Ingénieur des travaux de la construction de Caen (ESITC Caen)
  • - Laboratoire des sciences de l'Environnement MARin (LEMAR) (UMR 6539 CNRS, UBO, IRD et Ifremer), Brest
Financeurs
20% autofinancement par l'ensemble des partenaires
80% financement publics : Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche (FEAMP) et État Français
Labellisation
28/04/2017
Budget global
1 232 827€
Fiche PDF