Projet Abouti Projet abouti

L’obtention de souches ou de populations originales de microalgues à fort potentiel pour des applications ciblées représente un enjeu majeur pour l’avenir de l’exploitation industrielle de ces organismes.

Dans ce contexte, le projet FACTEUR 4 avait pour ambition d’améliorer la productivité des souches en lipides de réserve par deux types d’approches : couplage de la mutagenèse à la sélection cytométrique, et sélection dirigée par pression continue dans des sélectiostats (photobioréacteurs instrumentés permettant la génération de stress en conditions contrôlées).

L’enjeu était d’aboutir à la production de souches améliorées, en visant un quadruplement des potentialités des souches dites sauvages et issues d’algothèques.

 

Retombées et perspectives :

Le projet a atteint son objectif ambitieux avec l’obtention de populations améliorées de Phaeodactylum tricornutum et de Tisochrysis lutea, présentant une plus forte transparence, une niche de température élargie ou encore un gain de productivité en lipides neutres.
Tout particulièrement, la productivité en lipides neutres a pu être multipliée par le FACTEUR 4 pour plusieurs souches. Les méthodologies de mutagenèse et de sélection automatisée de cellules à fort potentiel ont été largement optimisées.

Finalement, le projet a conduit à l’obtention de nouvelles souches de microalgues possédant des caractères d’intérêt pour l’aquaculture, les compléments alimentaires et les biocarburants de 3ème génération.

  • 3 brevets déposés sur les techniques de sélectiostats et sur les souches améliorées,
  • 20 publications internationales,
  • 15 communications dans des congrès
  • Nouvelles collaborations directement induites par le projet : au niveau national (dans le cadre d’un projet financé par l’ITE Pivert) et au niveau international (avec la Nouvelle-Zélande).
  • Développement d’applications aquacoles en cours

Le projet FACTEUR 4 est également labellisé par le Pôle Mer Méditerranée.

Partenaires
Centres de recherche
  • - Ifremer, Centre de Nantes, laboratoire Physiologie et Biotechnologie des Algues, Nantes  [Porteur de projet]
  • - Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique (INRIA), EPI BIOCORE, Sophia Antipolis
  • - Laboratoire d'Océanographie de Villefranche, UPMC/CNRS, Villefranche-sur-mer
Financeur
- Agence Nationale de la Recherche
Labellisation
31/12/2012
Budget global
2956 K€
Fiche PDF