Le projet SEDIRADE propose de mettre en place une gestion intégrée pérenne des sédiments dragués.

Il a pour objectif de développer un modèle de plateforme industrielle de tri, prétraitement, traitement et valorisation des sédiments et de stockage des sédiments non-immergeables.

Deux centres expérimentaux seront créés à cet effet dans une démarche environnementale et sociale exemplaire : transport par voie d'eau, stabilisation des sédiments pour réduire les nuisances potentielles, information et consultation des habitants et usagers. Un premier centre de tri, prétraitement et traitement permettra de générer des matériaux alternatifs (MTA) valorisables dans les travaux de voirie et d'aménagement du territoire.

Un deuxième centre permettra de stocker les déblais non-valorisables immédiatement. L'ensemble sera opérationnel à terme et pourra traiter jusqu'à 25 000 m3/an de sédiments. Le passage technique à grande échelle constitue donc un des jalons essentiels du projet. La rentabilité du système pour les opérateurs économiques impliqués dans cette nouvelle forme de partenariat public-privé ainsi que son impact (environnemental, économique, touristique... ) seront également évalués.

SEDIRADE s'inscrit dans le développement durable des territoires et doit également permettre de mettre en place un modèle reproductible par d'autres façades maritimes concernées par le dragage. 

Partenaires
Entreprises
  • - Extract-Ecoterres, Villeneuve-le-Roi  [Porteur de projet]
  • - Setec in vivo, La Forêt-Fouesnant
Centres de recherche
  • - Bureau de Recherches Géologiques et Minières, Orléans
  • - Université de Bretagne Sud, laboratoire de Géoarchitecture, Lorient
Collectivité territoriale
  • - Lorient Agglomération
Financeur
- En recherche de financement
Labellisation
27/04/2012
Budget global
6 732 K€
Fiche PDF