L’homme a toujours entretenu une relation de proximité avec le lin ; il a été l’une des premières plantes domestiquées, en particulier dans le Croissant Fertile et l’Egypte ancienne et aujourd’hui, ses fibres aux performances exceptionnelles sont utilisées pour développer des matériaux biosourcés innovants, respectueux de l’environnement et recyclables, avec des applications maritimes notamment (voile, filets…). Par une approche originale transdisciplinaire, le projet ANUBIS se veut être un pont entre archéologie et science des matériaux. Son ambition est de mieux comprendre le vieillissement et la durabilité des fibres de lin en étudiant, par des méthodes de pointe (AFM, SHG, Nano tomographie, RMN) la structure de fibre anciennes en comparaison avec celle des fibres contemporaines ; les zones de défauts, critiques lors d’un processus le vieillissement, seront particulièrement explorées. L’objectif majeur de ANUBIS est de contribuer au renfort des connaissances pour développer les matériaux composites biosourcés de demain, plus durables et plus performants.

Partenaires
Centres de recherche
  • - Université de Bretagne-Sud, Laboratoire IRDL (Institut de Recherche Dupuy de Lôme), Lorient  [Porteur de projet]
  • - INRAE – Biopolymères, interactions assemblage , Nantes
  • - Institut Français d’Archéologie Orientale IFAO – services archéologiques, Le Caire (Egypte)
Autre partenaire
  • - Centre français de rayonnement synchrotron SOLEIL, Gif-sur-Yvette (91)
Financeur
Agence Nationale de la Recherche
Labellisation
10/09/2021
Budget global
1197K€, dont aide de 475K€
Fiche PDF