La gestion des déchets (plastiques, cartons, bois, déchets verts, …) sur des sites isolés comme des zones insulaires est plus coûteuse que sur le continent. Ce coût dépend des équipements de traitement déjà présent sur place, et est principalement impacté par le transport vers le continent.

Dans les zones insulaires, une partie de ces déchets est issue du milieu marin et présente donc une forte teneur en eau. La pollution marine par les déchets plastiques est un enjeu majeur, avec plus de 8 millions de tonnes déversées chaque année dans les océans. Lorsque ces plastiques ne sont pas réutilisables ou recyclables, la dernière valorisation possible est de récupérer l’énergie qu’ils contiennent.

Le projet VERDIR consiste à développer une solution de valorisation énergétique d’une partie de ces déchets, dont la chaleur générée serait utilisée pour les sécher. Les bénéfices sont à la fois une réduction de la teneur en eau des déchets et une réduction de la quantité de déchets à exporter, ainsi que la production locale d’énergie.

La société NorPaper a été identifiée comme lieu d’implantation idéal pour réaliser les premiers essais à une échelle industrielle. Leur procédé de fabrication de TestLiner Blanc génère des déchets similaires à une partie des CSR (papier / cartons) avec une forte teneur en humidité (70%).

 

Partenaires
Entreprises
  • - NAODEN, Nantes  [Porteur de projet]
  • - Kempro environnement, Carquefou
Autre partenaire
  • - GEPEA (Génie des Procédés–Environnement–Agro-alimentaire), Saint-Nazaire.
Financeur
En recherche de financement
Labellisation
26/06/2020
Budget global
792 k€
Fiche PDF