Face aux proliférations de micro-algues toxiques, il faut répondre à la nécessité croissante du contrôle de la qualité et de la surveillance sanitaire des eaux littorales afin d'anticiper les risques et protéger les populations et le milieu marin. Le projet SALTO propose de développer un système automatisé et fiable de surveillance des épisodes toxiques, fondé sur de nouvelles méthodes de description scientifique des micro-organismes (diagnose).

À partir de biocapteurs, ces nouveaux outils conjugueront les biotechnologies de l'ADN et celles de l'immunologie, permettant de développer des méthodes de détection et d'identification rapides et fiables de micro-organismes. Cet outil d'alerte et d'aide à la décision permettra également d'anticiper les risques pour l'ensemble des professionnels de la conchyliculture. 

Partenaires
Entreprises
  • - Arova-Plus, Evry
  • - Hocer, Brest et Nantes
Centre de recherche
  • - Ifremer, Brest
Autre partenaire
  • - Hocer, Nantes
Financeur
- En recherche de financement
Labellisation
19/03/2010
Budget global
1 510 K€
Fiche PDF