Le projet BAC-TRACK vise à concevoir, pour les gestionnaires de contrôle de la qualité des eaux continentales et côtières, un système de détection de la pollution bactérienne en temps réel et in situ . Il servira d'outil d'aide à la décision pour mettre en place les plans d'actions afin de limiter une éventuelle pollution bactérienne des eaux.

Pour cela, le projet BAC-TRACK va développer un appareil de mesure et d'alerte qui sera installé sur une plate-forme autonome et permettra ainsi la collecte de données bactériennes. Selon le besoin des gestionnaires de contrôle, un processus d'échantillonnage pourra être défini afin de répondre aux alertes accidentelles de pollutions bactériennes en milieu urbain et prévenir les collectivités pour la mise en place d'un plan de protection en cas de pollutions.

À travers plusieurs campagnes d'essais dans les bassins bretons et méditerranéens, il s'agira de mesurer in situ et en temps réel la réponse fluorescente des bactéries E. coli et entérocoques et de relever les conditions d'environnement marin.

L'outil développé devra répondre aux critères de modularité, fiabilité et robustesse, tout en maintenant un coût global raisonnable pour s'adapter aux marchés liés à la gestion des eaux de baignades, de l'activité de la pêche à pied et des zones conchylicoles.

Le projet BAC TRACk est colabellisé par les Pôles Mer Bretagne Atlantique, Mer Méditerranée et DREAM.

Partenaires
Entreprises
  • - Nke, Hennebont  [Porteur de projet]
  • - Evosens, Brest
Centre de recherche
  • - Université de Toulon, laboratoire PROTEE (PRocessus de Transfert et d'Échange en Environnement), La Garde
Collectivité territoriale
  • - Brest métropole
Autre partenaire
  • - Communauté d’Agglomération Toulon Provence Méditerranée
Financeurs
- Fonds Unique Interministériel
- Région Bretagne
- Lorient Agglomération
- Collectivités territoriales PACA
Labellisation
30/10/2015
Budget global
1565 K€
Fiche PDF