La transition énergétique implique une refonte majeure des réseaux électriques qui deviendront des « smart-grids ».

Pour permettre une intégration massive des énergies renouvelables, qui sont pour la plupart intermittentes, il faut anticiper et corriger l’impact de l’intermittence pour ne pas déstabiliser le réseau.

Limiter les fluctuations à haute fréquence des productions renouvelables et des consommations industrielles reste ainsi une problématique essentielle, en particulier pour leur intégration dans les réseaux de petites tailles et dans les réseaux isolés.

Dans le domaine des EMR, la production d’énergie hydrolienne est impactée par ces problématiques.
Basée sur l’exploitation des courants de marée, les variations journalières dues au régime de marées sont établies sur des périodes de l’ordre d’une douzaine d’heures et sont très précisément prédictibles.

Des intermittences importantes, correspondant à des périodes de l’ordre de la dizaine de secondes, sont également liées aux perturbations des courants de marées par la houle sur les sites exposés. Ces perturbations liées à la houle sont beaucoup moins prédictibles.

Optimiser le dimensionnement des chaines de transmissions par la mise en place de stratégies de contrôle/commande visant à limiter la puissance transmise lors des pics extrêmes de production est un enjeu économique.

Le projet uLISS.EMR vise à développer une solution de lissage de production hydrolienne par une technologie innovante en termes de stockage d’énergie et de stratégies de commande.

uLISS.EMR consiste à aboutir à la réalisation d’un prototype adaptable à une hydrolienne d’une puissance de 1 MW installée dans une zone insulaire. Le prototype sera composé d’une architecture électrique complète comprenant une solution de stockage basée sur les supercapacités, d’une électronique embarquée et d’une électronique de pilotage.

Le projet uLISS.EMR est également labellisé par le Pôle Image & Réseaux.

Partenaires
Entreprises
  • - ENTECH SE, Quimper  [Porteur de projet]
  • - Blue Solutions, Ergué-Gabéric
  • - Sabella, Quimper
Centre de recherche
  • - Ecole navale (IRENAV, EA 3634), Brest
Financeur
Conseil régional de Bretagne (FEDER)
Labellisation
02/06/2017
Budget global
815 k€
Fiche PDF